Taux annuel effectif global : à quoi ça sert & comment le calculer ?

Calcul TAEG : évaluez le coût total de votre prêt.

 

Le Taux Annuel Effectif Global (communément appelé TAEG) est, depuis 2016, la nouvelle nomination du TEG (Taux Effectif Global). Il s’agit d’un indicateur qui a été mis en place afin de lutter contre les abus, liés au taux d’intérêt, commis par certaines banques et établissements de crédit.

A quoi sert le TAEG ?

Son intérêt principal est de pouvoir comparer les différentes offres de prêts entre elles. En effet, le TAEG est la normalisation du calcul du taux d’intérêt d’un prêt en y intégrant tous les autres frais annexes comme les frais de dossier, les frais d’assurance, etc. Son objectif vise donc à faire en sorte que le taux d’intérêt prenne en compte la globalité des coûts du prêt et qu’il soit calculé de la même manière dans tous les organismes financiers spécialisés en crédit. Cela permet alors de faire une comparaison entre des banques différentes. De cette manière, quel que soit le discours employé pour vanter tel ou tel prêt, le crédit le moins cher sera toujours celui qui proposera le TAEG le plus bas. La mention de ce taux est obligatoire sur toutes les propositions de crédit ainsi que dans les annonces publicitaires mettant en valeur un crédit.

On trouve souvent, sur les devis des offres de crédit, à la fois le TAEG et le taux d’intérêt, le premier est forcément plus élevé puisqu’il tient compte de tous les frais liés au prêt.

Le TAEG comprend généralement (liste non exhaustive) :

  • le montant total des intérêts et le montant du crédit à rembourser
  • les frais qui doivent être payés une fois comme les frais de dossier, le coût de l’estimation de la valeur d’un bien par un expert, les coûts liés à l’établissement de la garantie hypothécaire, …
  • les coûts qui doivent être payés régulièrement : le total de toutes les primes pour la police d’assurance “solde restant dû” jusqu’à la fin du crédit, le total de toutes les primes pour l’assurance “incendie” jusqu’à la fin du crédit, …

Certains coûts ne sont pas connus au moment de la signature du contrat de crédit, ou bien ne sont pas inclus, de base, dans le TAEG. Il s’agit notamment des frais de notaire relatifs à l’acte d’hypothèque et/ou à l’acte de mandat hypothécaire, des éventuelles primes supplémentaires liées à la police d’assurance “solde restant dû”, …

Comment calculer le TAEG ?

Comme dit précédemment, le TAEG est un taux annuel qui sert à exprimer, sous forme de pourcentage, le coût total d’un crédit. Cet indicateur résulte d’une méthode de calcul standardisée valable pour tous les organismes de crédit de l’Union Européenne.
Son calcul est la résultante d’une relation complexe entre, d’un côté : le total des valeurs actualisées des prélèvements de crédit, et de l’autre côté : le cumul des valeurs actualisées des remboursements de l’emprunteur et des montants des intérêts et des autres frais liés. Donc, pour connaître le TAEG, il faut nécessairement connaitre le taux débiteur à appliquer au montant du prêt afin de pouvoir ajouter le montant des intérêts au coût total du crédit.

On résume souvent le calcul du TAEG par cette formule simplifiée :

méthode de calcul du taeg

Quant au montant total à rembourser, il s’obtient par cette opération :

montant total à rembourser

Le TAEG ne doit jamais être supérieur au taux d’usure pour la catégorie de crédits à laquelle il appartient. Ce taux d’usure est évalué régulièrement par l’Etat dans le but de protéger les particuliers contre les taux abusifs. Le taux d’usure est le taux maximal effectif qui s’applique aux opérations de prêt. Bien entendu, le seuil de l’usure varie en fonction des catégories de prêts, du montant emprunté et de la durée du prêt.

 

Consultez les taux de nos banques
et organismes de crédit

Attention emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent !

 

Articles connexes :

Qu’est-ce qu’un prêt hypothécaire immobilier ?
Le prêt hypothécaire immobilier est une solution de financement qui pourrait vous aider à financer un projet, surtout si votre situation ne vous donne pas d’autres choix. A qui s’adresse ce type de crédit et comment faire pour en bénéficier ?

 

Comment se déroule une demande pour un crédit hypothécaire ?
Pour souscrire à un crédit hypothécaire, il faut réunir tous les documents nécessaires à son obtention. Vous devez aussi évaluer votre capacité de remboursement et le montant que vous désirez emprunter. D’autres étapes viennent s’y ajouter et un professionnel peut vous accompagner dans chaque étape.

 

Quel crédit hypothécaire choisir ?
Il convient de faire la différence entre chaque type de crédit hypothécaire avant de passer à la souscription. Cela vous aidera à gagner du temps et monter un dossier qui incite tout de suite à l’octroi de votre crédit.

 

Le prêt hypothécaire pour les nouveaux bâtiments et les rénovations
Seuls les propriétaires d’un bien immobilier peuvent souscrire au prêt hypothécaire pour les nouveaux bâtiments et les rénovations. Mais pourquoi souscrire à ce type de crédit ? Quels sont les avantages à en tirer par rapport aux autres types de crédit ?

 

Souscrire un prêt hypothécaire : quels sont les frais liés ?
L’estimation du crédit hypothécaire repose sur le montant que vous désirez emprunter. D’autres éléments viennent s’y ajouter et chaque critère peut influencer le coût de votre prêt hypothécaire. Découvrez le guide qui vous aidera à faire une estimation avec plus de simplicité.

 

Tout savoir sur l’assurance prêt hypothécaire
Une assurance prêt hypothécaire pour mettre vos proches et votre bien à l’abri en cas de décès ou d’incapacité à faire le remboursement de votre crédit ne se regrette jamais. Comment souscrire à cette assurance et quels sont les bénéfices à en tirer ?

 

Acheter un bien immobilier ensemble en tant que cohabitant non marié
Sans se marier, deux personnes peuvent acheter un bien immobilier ensemble. Que ce soit un terrain à bâtir ou une maison, elles doivent penser à leur protection. Comment faire dans ce cas ? Quelles sont les précautions à prendre pour éviter les mauvaises surprises ?

 

Les formalités administratives à votre installation
Après l’achat de votre bien, vous devez encore penser aux formalités administratives nécessaires à votre installation. Entre service public, fournisseur et compagnie d’assurance, qui devrait être informé en premier ? Comment faire pour tout organiser le plus rapidement possible ?

 

Fiscalité prêts hypothécaire
Normalement, la souscription à un crédit hypothécaire vous donne droit à un avantage fiscal. Quel est cet avantage fiscal et qu’est-ce que vous devez faire pour en bénéficier ? Est-ce qu’il y a des conditions à respecter impérativement ?