Consultez les taux de nos banques et courtiers sponsors

Attention emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent ! Comparer »

Un refus de crédit entraine une complication dans la réalisation de vos projets. Heureusement qu’il existe des solutions qu’on peut adopter pour y faire face et réussir sa demande de crédit. Pour ce faire, quelques points essentiels sont à prendre en considération, mais la CCP ou Centrales des Crédits aux Particuliers peut également vous aider.

Quels sont vos droits ?

Lorsque votre banque vous refuse du crédit, sachez que vous avez le droit de l’interroger sur les notes maximales et minimales qui vous permettront d’obtenir le crédit et le score dont vous avez le droit. Sinon, vous avez aussi le droit de connaître si vous êtes dans le fichier de clientèle au titre d’un précédent incident de remboursement. Si vous n’obtenez pas de réponse dans deux mois, la CCP peut faire intervention pour vous.

En cas de non-respect des règles lors d’une inscription au Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers ; si cette opération n’a pas été levée en dépit du règlement de l’intégralité des sommes dues, vous pouvez contacter la CCP. A vrai dire, les données personnelles du consommateur sont enregistrées dans le fichier de la CCP et il a le droit d’y accéder gratuitement. Le consommateur pourra ainsi demander la rectification de ces informations en cas d’erreur.

Quelles sont les démarches à faire ?

Avant d’accorder ou refuser votre demande de crédit, la banque étudie d’abord vos capacités de remboursement. Elle fera alors une évaluation qu’elle va exprimer sous forme d’une notation ou score. Votre situation vis-à-vis de l’organisme de crédit à qui vous vous êtes adressé sera également prise en considération. Dans ce cas, vous pouvez fournir d’autres arguments à l’appui de votre demande si vous estimez que l’ensemble de vos ressources et charges n’a pas été correctement pris en compte. Cela est également valable si vous avez entre les mains d’autres éléments d’information à faire valoir. C’est là que vous allez avoir besoin du service Consommateur ou Clientèle de l’établissement de votre choix et il fera à nouveau une évaluation de votre demande en se basant sur les nouvelles pièces justificatives que vous allez lui fournir.

Mettre toutes les chances de votre côté

Il est évident que les banques sont vigilantes sur le profil de l’emprunteur. Vous devez présenter vos trois derniers relevés de compte qui vont prouver que vous êtes raisonnable et que vous êtes en mesure de faire le remboursement. Dans ce cas, vous devez faire attention à ce qu’ils soient rassurants. Vous pouvez également ouvrir un livret d’épargne pour faire faire preuve de votre aptitude à mettre de l’argent de côté. Si possible, vous pouvez aussi augmenter votre apport personnel. Pour ce faire, la solidarité de familiale, le déblocage de la participation aux bénéfices de votre entreprise vous seront utiles. Sinon, vous pouvez aussi vous servir des prêts constitutifs d’apport personnel tel que le prêt action-logement et l’épargne-logement. En améliorant votre capacité d’endettement, vous aurez également plus de chance d’obtenir du crédit.

Plus d'informations avant de refaire sa demande

  • Le micro crédit peut être envisagé après un premier refus.
  • Si vous êtes sans emploi, pensez à bien vérifier les différentes possibilités pour trouver un crédit en tant que chomeur.
  • Le prêt social peut vous aider si vous avez peu de revenus.
  • Le crédit entre particuliers est une alternative de plus en plus crédible en Belgique.