Guide sur le crédit

Le téléphone “gratuit” est en fait un prêt

Prêt personnel

Saviez-vous que le téléphone “gratuit” est en fait un prêt ? Le téléphone “gratuit” n’existe pas et n’a jamais existé. Pourquoi ? Et bien, parce que vous avez simplement payé ce téléphone par le biais de vos frais d’abonnement mensuels. D’un point de vu plus analytique, il s’agit d’un prêt à tempérament. C’est notamment le cas lorsque vous choisissez un téléphone de plus de 250 € avec un abonnement de plus de trois mois. Explications ci-dessous.

Le coût réel d’un téléphone acheté avec abonnement

Emprunter de l’argent coûte de l’argent. Les fournisseurs de télécommunications doivent mentionner explicitement combien coûte un abonnement téléphonique. Cela permet de connaitre séparément le coût du prêt et celui du téléphone portable. Ainsi, il est plus facile de faire une comparaison entre un abonnement avec et sans téléphone.

Le crédit téléphonique : un prêt enregistré à la Centrale des Crédits aux Particuliers

Les téléphones coûtant plus de 250 euros avec un abonnement de plus de trois mois sont enregistrés auprès de la Centrale des crédits aux particuliers (CCP). Si vous souhaitez contracter un nouveau prêt, le prêteur vérifiera toujours auprès de la CCP si vous avez d’autres crédits. La banque tiendra compte de votre crédit téléphonique pour déterminer votre capacité d’emprunt. C’est une manière de protéger les consommateurs contre l’excès de crédit et le surendettement.

Le contrat téléphonique : plus de détails pour les conditions d’octroi

Pour pouvoir accorder un crédit téléphonique, les fournisseurs de télécommunication doivent se conformer à la loi sur la surveillance financière. Cela signifie qu’ils ne peuvent vous vendre un téléphone et un abonnement que si cela est justifié. Par conséquent, des détails sur vos revenus peuvent être utilisés par le fournisseur afin d’évaluer votre capacité à supporter les frais mensuels.

L’abonnement téléphonique : un impact sur les futurs prêts

À titre d’information, vous devez savoir qu’un prêt téléphonique peut avoir une conséquence directe sur la demande de prêt ou d’hypothèque. Par exemple, un organisme de prêts hypothécaires peut estimer que pour une personne ayant un revenu de 25 000 euros et des frais de téléphone de 15 euros par mois, le montant de son crédit soit diminué de 4 000 euros. Pour un ménage avec quatre prêts pour le téléphone et deux revenus, le montant du prêt sera alors diminué de 16 000 euros.

Le choix de l’abonnement téléphonique

En sachant tout cela, il semble important d’apprendre à bien décortiquer tout contrat de téléphone avant de le signer. Il s’agit bel et bien d’un achat à crédit, ce qui signifie que vous empruntez de l’argent et que cela vous coûte de l’argent. Souvent, un prêt normal comme un prêt personnel ou un crédit renouvelable est beaucoup plus avantageux. Ne choisissez donc jamais à l’aveuglette un prêt pour le téléphone, il vaut mieux toujours analyser les différentes possibilités et faire une comparaison de crédit en ligne afin de trouver la meilleure offre.

Comparez les taux des crédits en Belgique

Sans engagement & sans justificatif ! Idéal pour les besoins urgents et réserve d’argent