Guide sur le crédit

Prêter de l’argent à vos enfants

Prêt personnel

Vos enfants démarrent dans la vie et vous avez envie de les aider en leur prêtant de l’argent, que ce soit pour leur lune de miel, le démarrage de leur activité professionnelle ou encore l’achat de leur propre maison. Cela semble être une bonne idée à condition que les modalités et les conditions soient clairement définies dans un contrat, de préférence notarié. Cela permettra d’éviter les querelles ou de les régler facilement le cas échéant.

Tout d’abord : emprunt ou cadeau ?

Emprunter de l’argent ou faire un don, c’est possible. Les principales différences entre prêter de l’argent à vos enfants et leur donner de l’argent se situent dans les domaines suivants :

  • Un don réduit vos avoirs, avec un prêt, vous conservez une créance sur le montant et votre patrimoine reste intact.
  • Un prêt est exonéré d’impôts et vous êtes libre de choisir le montant. Faites-vous un don ? Si c’est le cas, vous êtes redevable de l’impôt (bien qu’il y ait un certain nombre d’exemptions).
  • Un prêt permet de préserver la pureté des relations mutuelles, tandis qu’un cadeau peut causer des problèmes à votre (vos) autre(s) enfant(s) ou susciter des attentes.

Voir aussi : Guide pour prêter de l’argent à des proches

Conclure des accords clairs

L’emprunt d’argent fonctionne mieux si toutes les parties savent exactement où elles en sont. En effet, un prêt familial peut susciter un grand nombre de questions et créer des situations embarrassantes. Par exemple, que faire si les parents divorcent ? Si l’un des parents décède pendant la durée du prêt ? Dans ce cas, ce sont les autres membres de la famille, comme les frères et sœurs, qui deviennent alors créanciers les uns des autres ; une telle situation n’est pas très propice à la qualité des liens familiaux !

Il peut aussi arriver que les parents s’immiscent dans les objectifs de dépense selon le principe du “je paie donc je décide”.

Ce ne sont que quelques exemples des nombreuses situations qui peuvent intervenir. C’est pour cela que, quelle que soit votre proximité (émotionnelle) avec votre enfant, lorsqu’il s’agit d’emprunter de l’argent, il est préférable de prendre du recul et d’envisager le prêt sous un angle purement commercial. Il est très important de conclure des accords clairs et cohérents qui couvrent tous les scénarios possibles et imaginables.

Plus d’info sur le crédit entre particulier

Vous souhaitez prêter de l’argent à vos enfants de manière judicieuse ?

Prévenez les problèmes en établissant un contrat de prêt et en le faisant enregistrer chez un notaire. Il pourra vous conseiller sur la marche à suivre et sur certains aspects auxquels vous n’avez pas pensé. Quant au taux d’intérêt, il est préférable d’opter pour celui du marché afin d’éviter l’impôt sur les dons.

Voir aussi : Faire un prêt à la famille, avec intérêts ?

Comparez les taux des crédits en Belgique

Sans engagement & sans justificatif ! Idéal pour les besoins urgents et réserve d’argent