Guide sur le crédit

L’effet du non-paiement et la liste noire

Prêt personnel

Les consommateurs qui se retrouvent fichés sur la “liste noire” de la Centrale des Crédits aux Particuliers (CCP) de la Banque Nationale de Belgique (BNB) éprouvent des difficultés à obtenir un autre prêt ou un autre crédit.

Comment se retrouve-t-on fiché sur la liste noire ?

La liste noire est un terme utilisé en Belgique, elle collecte le nom des personnes qui se retrouvent en défaut de paiement d’un crédit. Il y a non-paiement lorsque vous avez 3 mois de retard sur votre prêt ou votre crédit ou lorsque vous avez dépassé votre limite de crédit.

Chaque banque est tenue de compléter la liste et de la consulter avant d’accorder un prêt. Ces mesures permettent d’éviter le surendettement.

Comment consulter la liste noire ?

La  CCP répertorie tous les crédits et financements d’une valeur supérieure à 1 250 euros et d’une durée supérieure à 3 mois, y compris les crédits via les grands magasins, les sociétés de vente par correspondance, les achats de GSM avec abonnements et les cartes de crédit.

Si vous vous trouvez sur la liste noire, vous en serez informé par écrit. Vous pouvez consulter et vérifier vos données à tout moment. Ceci est possible de plusieurs manières :

  • Via une lettre à la CCP. N’oubliez pas d’y ajouter une copie de votre carte d’identité.
  • Via Internet au moyen d’une carte d’identité électronique.
  • Via l’un des guichets de la BNB.

Combien de temps reste-t-on sur la liste noire ?

Vous resterez sur la liste noire pendant une durée totale de 10 ans, à compter de la date à laquelle la BNB est informée du non-paiement. Vous pouvez régulariser le non-paiement, ce qui réduit ce délai à un an à compter de la date de régularisation.

Est-il possible de contester sa présence sur la liste noire ?

Si vous estimez que vous avez été inscrit à tort sur la liste noire, vous pouvez introduire une plainte auprès de la direction générale de l’inspection économique.

Si vous vous retrouvez sur la liste à la suite d’une fraude ou d’un abus (un faussaire, une personne qui a utilisé vos données d’identité pour contracter un prêt, etc.), déposez une plainte auprès de la police et contactez la banque qui a fourni vos données à la Centrale.